La présente charte a pour objet la formalisation des valeurs et des objectifs qui sous-tendent le groupe de travail Boavizta, ainsi que des modalités de participation entre les différents membres du groupe de travail.

Vision et objectifs du groupe de travail

Le numérique, lourd d'impacts pour l'environnement

Le changement climatique et ses conséquences constituent l'un des enjeux majeurs de notre siècle et posent des risques cruciaux pour l'avenir de l'espèce humaine sur Terre, ainsi que pour de nombreuses autres espèces ; l'absence d'actions visant à diminuer dès maintenant les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique aura de manière certaine des conséquences dramatiques sur la santé, le bien-être voire la survie de tout ou partie de la population humaine. Or le secteur du numérique est de tous les secteurs émetteurs de gaz à effet de serre celui qui progresse le plus vite ; il pourrait atteindre 8% des émissions totales de GES en 2025 (Shift Project, 2018).

Indépendamment de la question climatique, le numérique est responsable d'une large partie de l'exploitation de ressources naturelles non renouvelables, notamment certaines terres rares ; outre les risques de pénurie de ressources que la consommation croissante d'équipements informatiques fait courir, la fabrication de ces mêmes équipements entraîne des impacts environnementaux et sociaux lourdement négatifs tout au long de la chaîne de valeur : pollution des milieux naturels, épuisement des réserves en eau, destruction de la biodiversité, utilisation de main d'œuvre clandestine et/ou infantile, exposition des travailleurs à des substances toxiques, conflits armés liés au contrôle des ressources...

Les membres du groupe de travail Boavizta reconnaissent l'importance des impacts environnementaux et humains du secteur du numérique et la nécessité d'agir pour limiter ces impacts au plus vite, en particulier au regard de la croissance extrêmement rapide des équipements et des usages. Ils se donnent par conséquent pour objectif d'élaborer des solutions permettant à toute organisation de piloter et réduire l'impact environnemental et social de son utilisation du numérique.

Objectifs du groupe de travail

Les membres du groupe de travail Boavizta souhaitent que d'ici à quelques années, toutes les organisations aient mis en place un système de pilotage et de réduction des impacts environnementaux et sociaux de leur empreinte numérique, notamment en matière d'émissions de GES et d'exploitation des ressources naturelles non renouvelables.

A cet effet, ils se donnent notamment pour mission :

  • de favoriser le partage de données, méthodologies, outils non confidentiels concernant la mesure et le pilotage des impacts environnementaux des systèmes d'informations ;
  • de fédérer et mettre en relation les acteurs de l’écosystème (entreprises privées, milieu académique, associations…) autour de la mesure et la réduction des impacts ;
  • de contribuer à développer des données, méthodologies et outils de référence ouverts et communs concernant le pilotage de ces impacts ;
  • d'aider les membres dans la mise en œuvre opérationnelle de démarches de mesure et de pilotage de ces impacts.

Modalités de participation

La participation au groupe de travail Boavizta repose sur un certain nombre de valeurs partagées par l'ensemble des membres, et notamment :

  • le partage des données, des outils et des idées ;
  • la rigueur scientifique ;
  • la volonté d'obtenir des résultats concrets et un impact tangible ;
  • la confiance et la coopération entre les différents acteurs du groupe de travail

En corollaire des enjeux exposés plus haut et de ces valeurs, les membres reconnaissent que :

  • l'un des objectifs du groupe de travail est d'élaborer des outils, méthodologies et données de référence open source, utilisables par tous les acteurs du domaine du numérique, qu'ils soient directement partie prenante du groupe de travail ou non ;
  • les données, outils et idées partagés par les membres du groupe de travail seront donc considérés par défaut comme librement exploitables et partageables ; il appartient donc aux membres de signaler, le cas échéant, le caractère confidentiel ou restreint des éléments partagés ;
  • leur priorité est de contribuer à la création de communs utilisables par le plus grand nombre et éventuellement de bénéficier d’un accès prioritaire à ceux-ci mais en aucun cas d’utiliser le groupe de travail pour solliciter commercialement d’autres membres ou bien pour communiquer publiquement sur leur action positive vis-à-vis de l’environnement ;
  • le caractère open source des données, outils et méthodologies élaborés au cours du groupe de travail n'est pas contradictoire avec la fourniture, par les membres qui le souhaitent, de services rémunérés de type audit, conseil ou accompagnement utilisant ces données, outils et méthodologies.

Adhésion, chantiers, implication

A sa demande d’adhésion, le candidat reçoit la charte et un questionnaire. Il est ensuite interviewé par 2 membres du groupe de travail pour qualifier la compatibilité du candidat avec la raison d’être, les valeurs, la méthodologie du groupe de travail, et ses apports potentiels. Quelques jours plus tard, il reçoit un feedback. Si son adhésion est validée, il signe la charte et intègre le groupe de travail.

Les membres sont invités à participer à la réunion bi-mensuelle dédiée à l’avancement du groupe de travail / des chantiers, et à des présentations d’experts. Les membres sont également invités à contribuer ou piloter les chantiers / streams (cf ci-dessous). Ils peuvent déclencher des réunions ad-hoc pour avancer sur les chantiers / streams auxquels ils appartiennent. Ils peuvent également communiquer via l’outil de collaboration Microsoft Teams mis à leur disposition (chat, visio-conférences, bureautique, stockage).

Les chantiers / streams du groupe de travail sont (liste non exhaustive) :

  • Constitutions de méthodologies de mesure d’impact environnemental du numérique des entreprises ouvertes et communes   
  • Constitution de référentiels d'impact des équipements ouverts et communs
  • Développement de logiciels de mesure de mesure d’impact environnemental du numérique des entreprises ouverts et communs
  • Veille interne / externe, études stratégiques / documentation
  • Formalisation d’éléments de conviction au top management, de sensibilisation / formation à la mesure d'impact environnemental du numérique des entreprises
  • Support aux projets / aux implémentations (entre-aide)

Il est demandé aux membres qu’ils s’engagent sur une participation minimale au groupe de travail. Cette participation peut être de plusieurs natures : Temps réflexion/participation récurrent, insights métier, méthodologie, données, code / logiciel, hébergement, audience / visibilité, dotations / financements...etc.

Concernant une participation sous forme de temps de réflexion/participation récurrent, plusieurs niveaux sont envisageables :

  • Membre : 1h par semaine
  • Contributeur de chantier / stream : De 2h à 4h par semaine
  • Responsable de chantier / stream : De 4h à 1j par semaine

 Bien évidemment, le niveau de participation peut évoluer dans le temps en fonction de la disponibilité du membre ou de l'évolution des chantiers.

Rejoignez Boavizta